31 août 2011

S.A.V. la rediff' (5) : Spéciale Riot grrrl part.3 (émission du 5 avril 2011)

Dernière rediff' de l'été parce que, hé, vous savez quoi ? S.A.V. revient en direct mardi prochain, à 17h ! En attendant, retour sur une émission du printemps dernier, consacrée à quelques-unes des héritières de la scène riot grrrl dans les années 2000. Si cet héritage est assez diffus, on peut tout de même identifier deux tendances : toute la mouvance dite "électroclash", très marquée par le discours et les pratiques queer, et la mouvance punk/hardcore. Au programme, du côté des premières : Le Tigre, Chicks on Speed, Scream Club, Peaches, Lesbians on Ecstasy, Squishy Squid, Hanin Elias, Sir Alice, Sexy Sushi, Miss Violetta Beauregarde. Du côté punk, vous pouvez (re)découvrir : Erase Errata, Mika Miko, The Devotchkas, Turboslut, Homewrekers, etc.



Pour télécharger l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")
La première partie de cette spéciale, sur les "pionnières" du tournant des années 70-80, c'était ici : http://seul-avec-vous.blogspot.com/2011/03/sav-sur-radio-canut-speciale-riot.html
La deuxième partie sur la scène des années 90 : http://seul-avec-vous.blogspot.com/2011/03/sav-sur-radio-canut-speciale-riot_29.html

La playlist de l'émission : 1.LE TIGRE:Hot topic 2.CHICKS ON SPEED:Plastic surgery 3.SCREAM CLUB feat. PEACHES:Fine as fuck 4.LESBIANS ON ECSTASY:The Pleasure principal 5.SIR ALICE:Superhero 6.SEXY SUSHI:Enfant de putain salope ta mère 7.SQUISHY SQUID:Langweile 8.HANIN ELIAS:Girl serial killer 9.MISS VIOLETTA BEAUREGARDE:I am a groupie fuck me 10.BOYSKOUT:Back to bed 11.ERASE ERRATA:Tax dollar 12.THE BOMBETTES:Cock rock 13.THE DEVOTCHKAS:Oï toy 14.HOMEWREKERS:Wasteland 15.TURBOSLUT:Dry 16.MIKA MIKO:Wild bore

28 août 2011

La Chanson de la semaine (68) : A Pair of brown eyes (THE POGUES)

The Pogues, c'est la rencontre un peu inattendue entre le punk (les membres du groupe sont tous issus de cette scène, à commencer par Shane MacGowan qui s'illustre d'abord au sein du groupe The Nipple erectors, très influencé par The Clash) et la musique traditionnelle irlandaise, entre Londres (où le groupe s'est formé) et l'Irlande. A ses débuts, en 1982, alors que le groupe fait la manche dans les rues de Londres, la formation initiale est la suivante : Shane MacGowan (chant), Spider Stacy (fifres, chant), Jim Fearnley (accordéon), Cait O'Riordan (basse), Jeremy Finer (banjo, guitare), Andrew Ranken (percussions, batterie). The Pogues font la première partie des Clash en 1984 et sortent leur premier album, Red roses for me, cette même année.
"A pair of brown eyes" est extrait de l'album suivant, Rum, sodomy and the lash, sorti en 1985. Le morceau, inspiré par un traditionnel de la musique irlandaise composé par Francis McPeake, obtient un certain succès à l'époque. Le texte, écrit par MacGowan, évoque la rencontre entre un amoureux blessé et un vétéran de guerre. Leurs deux récits se croisent autour d'une même image : celle d'une paire d'yeux marrons. Le tout témoigne du talent de songwriter de MacGowan. Cette chanson est ce qu'on appelle un "classique" : belle, intemporelle, du genre qui vous rentre un jour dans la tête et n'en sort plus. Ci-dessous, vous pouvez soit écouter la chanson dans sa version album soit regarder le clip (réalisé par Alex Cox) qui mélange une sorte de folklore londonien à la Oliver Twist et la vision d'une Angleterre dictatoriale en pleine ère Thatcher.




Pour lire les paroles de la chanson > cliquez ici

26 août 2011

La montagne, à l'aube... [PHOTOS]

Il y a quelques temps, j'avais mis en ligne quelques photos prises à l'aube dans Lyon... autre contexte, autre cadre mais même heure du jour pour cette série de photos, prises quelque part dans les alpes cette fois-ci.

23 août 2011

S.A.V. la rediff' (4) : spéciale années 90 (émission du 28 septembre 2010)

Quatrième rediff' de l'été et retour sur une émission consacrée au rock indé des années 90, complètement nostalgique puisque ce thème revenait à passer tous les disques qui tournaient en boucle chez moi quand j'étais ado ! Un choix forcément subjectif et incomplet, du coup...
Les morceaux de l'émission : 1.SPARKLEHORSE:Someday i will treat you good 2.WEEZER:Undone-the sweater song 3.PJ HARVEY:Down by the water 4.NOIR DESIR:Lolita nie en bloc 5.WHIPPING BOY:When we were young 6.PAVEMENT:Shady lane 7.BEASTIE BOYS:Sabotage 8.CHOKEBORE:The perfect date 9.THE BREEDERS:Cannonball 10.BIKINI KILL:Statement of vindication 11.L7:Drama 12.ALICE IN CHAINS:Them bone 13.NIRVANA:Scentless apprentice 14.RAGE AGAINST THE MACHINE:Bulls on parade 15.SONIC YOUTH:Swinsuit issue 16.BLONDE REDHEAD:I am there while you choke on me 17.BOSS HOG:Gerard 18.FREE KITTEN:The Boatsa


Pour télécharger l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

22 août 2011

La Chanson de la semaine (67) : Ville portuaire (TAULARD)

Depuis quelques temps, on parle pas mal de Taulard dans le microcosme punk rhône-alpin. Il faut dire que le groupe apporte quelque chose de relativement nouveau dans cette scène : aucune guitare, des textes en français plutôt intimistes, des mélodies pop souvent assez entraînantes (même quand les textes sont assez sombres), un synthé comme instrument principal et une musique qui évoque une sorte de new-wave ou de synth-punk lo-fi. Après une démo enregistrée et composée seule, le chanteur du groupe, Josselin, a été rejoint par trois autres musiciens (dont une section rythmique qui ne dépasse pas les 18 ans, fait plutôt rare, là encore, dans une scène où il est peu courant de croiser des gens-tes de moins de 25 ans). Basé à Grenoble, le groupe vient de sortir une K7 6 titres (la plupart repris du cd démo) au début de l'été. Vous la trouverez dans toutes les bonnes distro de Grenoble et de Lyon. Autrement, vous pouvez l'écouter et la télécharger librement depuis leur page dogmazic ou leur écrire à villeportuaire[at]gmail.com Ci-dessous, l'un des meilleurs titres de cette K7 (avec "dans mes tempes"), le morceau "ville portuaire" qui parle d'envies de grands départs et de voyages :

18 août 2011

Graffitis à... (9) : LYON

Encore une série de photos tirées de mes archives personnelles (1ère partie ici). La quasi-totalité de ces graffs et affiches se trouvaient sur les pentes de la Croix-Rousse (ou vers les Terreaux), sauf le dernier qui était à l'emplacement de l'actuel quartier de la Confluence. Toute ces photos datent de 2007. La suite bientôt !

16 août 2011

S.A.V. la rediff' (3) : Spéciale années 1960 (émission du 19 octobre 2010)

Troisième rediff' de l'été (pour rappel, l'émission fait une pause tout le mois d'août). Ce coup-ci, on revient sur une émission consacrée aux années 1960 avec un savant mélange de quelques "classiques" incontournables (MC5, The Stooges, The Kinks, The Who, Pink Floyd, Velvet underground, Bob Dylan, The Beattles, The Rolling stones, Jimi Hendrix, The Animals...) et de quelques raretés (Jonathan Halper, 13th Floor Elevator, The Soft Machine, The Monks, The Sorrows...). A (re-)découvrir en libre écoute/téléchargement ci-dessous :



Pour télécharger l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

La playlist de l'émission : 1.13th FLOORS ELEVATOR:You’re gonna miss me 2.THE SORROWS:Take a heart 3.THE ANIMALS:Talkin’ about you 4.BOB DYLAN:Highway 61 revisited 5.THE ROLLING STONES:Jumpin’ Jack flash 6.THE KINKS:Sunny afternoon 7.THE WHO:The Kids are alright 8.THE BEATTLES:Cry baby cry 9.JONATHAN HALPER:Leaving my old life behind 10.THE SOFT MACHINE:A certain kind 11.PINK FLOYD:See Emily play 12.THE DOORS:Strange days 13.JIMI HENDRIX:Crosstown traffic 14.THE MONKS:Monk time 15.THE VELVET UNDERGROUND:Here she comes now 16.MC5:Kick out the jam 17.THE STOOGES:1969

13 août 2011

La Chanson de la semaine (66) : Soft targets (THE PHEROMOANS)

Retour sur un autre des très bons albums punk/rock indé de ce début 2011 avec un extrait du disque It still rankles de The Pheromoans (le groupe anglais), sorti par Convulsive records et dont vous avez déjà pu écouter plusieurs extraits si vous suivez régulièrement mon émission ! Hyper-prolifique (en moyenne trois disques par an!), le groupe nous livre avec ce LP une suite de chansons parfois inégales, toujours un peu bancales et le plus souvent brillantes. Dans leurs meilleurs moments, le morceau "Soft targets" par exemple, The Pheromoans jouent de véritables tubes punk UK DIY sur trois pattes qui donnent envie de faire des bonds de partout dans la pièce. Une ligne de basse un peu saturée, un son de guitare claire qui alterne riffs entêtants et envolées chaotiques, un chant convulsif et une batterie épileptique : il n'y avait pas besoin de plus pour faire un des meilleurs morceaux de ce début 2011 ! A (re-)découvrir ci-dessous :

  The Pheromoans - Soft Targets by stereomacko

11 août 2011

LITTERATURE (2) : La Nonne militaire d'Espagne (1854), de Thomas de Quincey

Vous connaissez peut-être déjà Thomas de Quincey à travers Les Confessions d'un mangeur d'opium anglais (1822) ou De l"assassinat considéré comme un des beaux-arts (1827). Dans ce premier texte (qui inspira à Baudelaire le bien moins intéressant Les Paradis artificiels), l'écrivain anglais (1785-1859) raconte comment il s'enfuit de l'école à la fin de son adolescence, comment il finit par échouer à Londres, ses années de mendicité, son amitié avec une jeune prostituée et sa consommation d'opium. Dans le second, il imagine une société secrète de gentlemen qui commenteraient et apprécieraient quelques crimes célèbres sous leur seul aspect esthétique et en dehors de toutes considérations morales (ce coup-ci, c'est Oscar Wilde qui lui piquera l'idée...). On tient là deux merveilles d'humour noir. Ce ne sont pas les seuls chefs d'oeuvre de Thomas de Quincey, cependant. Il y a aussi La Nonne militaire d'Espagne !
A l'origine de ce texte, il y a une histoire vraie, celle de Catalina de Erauso, une jeune nonne espagnole qui s'enfuit du couvent où elle avait été abandonnée bébé, décide de s'embarquer pour l'Amérique du sud travestie en garçon (ce à quoi personne ne verra du feu), s'enrôle dans l'armée, laisse un certain nombre de cadavres derrière elle (dont son frère, qu'elle tue par accident), fuit encore à travers les hauts plateaux des Andes avant de mourir dans la gloire et la renommée, moyennant toute une série d'aventures hautes en couleur entre temps. Bref, le genre de personnage qui avait tout pour plaire à de Quincey ! En 1847, il décide donc de reprendre et de ré-écrire à sa manière les mémoires de Catalina. Le tout donne un court récit à la fois picaresque et extravagant où l'auteur laisse libre cours à son humour so british où se mêlent provocations, traits d'esprit, humour noir et sens aiguisé du burlesque et du nonsense. Le genre de livres qui transpire l'intelligence, à ranger quelque part entre Don Quichotte, le Tristram Shandy de Laurence Sterne et Alfred Jarry... Comme le croisement rêvé entre un authentique et passionnant récit d'aventure, un chef d'oeuvre d'humour noir et un essai de théorie queer ! Bref, un vrai trésor caché de l'histoire de la littérature...

10 août 2011

S.A.V. la rediff' (2) : Spéciale rock new-yorkais (émission du 6 juillet 2010)

Deuxième rediff de l'été, en attendant la reprise de l'émission en septembre, avec, ce coup-ci, la première partie d'une spéciale sur l'histoire du rock new-yorkais (et, avec elle, une page essentielle de la naissance du rock indé et du punk). On s'intéressait, cette fois-ci, à une période allant jusqu'en 1977-78, en partant du Velvet Underground. La deuxième partie est à redécouvrir ici. Petit tour d'horizon des principaux groupes de cette scène mais aussi du contexte social et culturel dans lequel elle s'est développée. Retour, au passage, sur une de mes premières émissions sur radio Canut avec la voix hésitante en bonus !



Pour télécharger l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

La playlist de l'émission : 1.THE VELVET UNDERGROUND:White light/white heat 2.THE VELVET UNDERGROUND:Venus in furs 3.LOU REED:Walk on the wild side 4.THE NEON BOYS:That's all i know (right now) 5.NEW-YORK DOLLS:Chatterbox 6.LAUGHING DOGS:I need a million 7.THE HEARTBREAKERS:Get off the phone 8.THE RAMONES:Blitzkrieg bop 9.PATTI SMITH:Free money 10.TELEVISION:See no evil 11.BLONDIE:Rip her tos shreds 12.TALKING HEADS:Psycho killer 13.RICHARD HELL AND THE VOIDOIDS:Blank generation 14.THE CRAMPS:New kind of kick

8 août 2011

Graffitis à... (8) : LYON

C'est l'été, c'est l'occasion de se replonger dans les archives... Ceux qui me connaissent bien savent que ça fait des années que j'arpente le pavé lyonnais avec mon appareil photo. Ca fait des années aussi, du coup, que j'amasse des photos de graffs, affiches, pochoirs, etc. prises dans les rues de Lyon. En me replongeant dans quelques vieux dossiers, j'ai eu envie de ressortir quelques-unes de ces photos et de ressusciter un instant tous ces graffs depuis longtemps effacés avec une petite pensée pour toutes celles et ceux qui les ont un jour tracés! Comme il y en a vraiment beaucoup (et encore, ce n'est qu'un tout petit aperçu), je vais sortir tout ça, dans le désordre, en plusieurs parties. Ca commence tout de suite... Les photos suivantes datent toutes de 2007. Une bonne moitié d'entre elles ont été prises sur les pentes de la croix-rousse et les autres dans différents quartiers de Lyon:

5 août 2011

La Chanson de la semaine (65) : Computerstaat (ABWÄRTS)

Abwärts est un groupe de punk/post-punk ouest-allemand, formé à Hamburg à la fin de l'année 1979 avec, à l'époque, Frank Ziegert, Margita Haberland, Axel Dill ainsi que FM Einheit et Mark Chung (ces deux derniers quittant le groupe au début des années 80 pour rejoindre les berlinois d'Einstürzende Neubauten). Si le groupe n'a pas su résister à la vague des reformations (que je n'ai, pour ma part, pas du tout suivie, de peur d'être déçu, comme à chaque fois...), sa période la plus intéressante se situe entre 1980 et 1982, le temps de sortir un premier EP génial en 1980, Computerstaat, puis deux excellents albums, AmokKoma en 1981 et Der Westen ist einsam en 1982 - ces deux premiers sortis sur l'incontournable label punk allemand de l'époque, ZickZack. C'est le titre phare de ce premier EP que je vous propose de découvrir ci-dessous.

3 août 2011

S.A.V. la rediff' (1) : Spéciale riot grrrls (émission du 29 mars 2011)

Pas d'émission "S.A.V." en direct cette semaine (ainsi que pendant le reste du mois d'août)... je vous propose, pendant ce temps, de revenir sur quelques spéciales de l'émission diffusées pendant l'année. Pour commencer cette série, une émission entière consacrée à la scène riot grrrl du début des années 90. Présentation du mouvement et des principaux groupes de l'époque, depuis toute une série de groupes plus ou moins affiliés à la mouvance "grunge" (L7, Babes In Toyland, Red Aunts, The Gits, 7 Year Bitch) à la scène d'Olympia (Bikini Kill, Bratmobile, Sleater Kinney, The Frumpies, Excuse 17, Heavens to Betsy, Julie Ruin), en passant par la scène anglaise (Huggy Bear, Phantom Pregnancies, Mambo Taxi, Lungleg) et quelques autres groupes comme Free Kitten, Picasso Trigger ou Lunachicks. Vous pouvez aussi retrouver les deux autres parties de cette spéciale sur ce blog, l'une consacrée à la première scène du tournant des années 1970-80 et l'autre à la scène des années 2000



Pour télécharger l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...") 

La playlist de l'émission :
1.BIKINI KILL: Rebel girl 2.RED AUNTS:I'm crying 3.SONIC YOUTH:Orange rolls, angel's spit 4.L7:Drama 5.BABES IN TOYLAND:Bruise violet 6.THE GITS:Guilt within your head 7.7 YEAR BITCH:Mad dash 8.LUNACHICKS:Jerks of all trade 9.PICASSO TRIGGER:City slut slander 10.HUGGY BEAR:Shaved pussy poetry 11.MAMBO TAXI:2 nice boys 12.PHANTOM PREGNANCIES:Heat gun summer 13.LUNGLEG:Butt sister 14.FREE KITTEN:The Boatsa 15.HEAVENS TO BETSY:Terrorist 16.EXCUSE 17:The Drop dead look 17.SLEATER KINNEY:Ironclad 18.BRATMOBILE:Stab 19.THE FRUMPIES:She's a real cutie pie 20.JULIE RUIN:Radical or pro-parental 21.BIKINI KILL:Statement of vindication